Madagascar, l'Île Continent
<%letter%>

cliquer ici pour une écoute en continue


Menu

|


NM Médical, distribution de matériel médical
Qui suis-je ?
Livre d'or

Rubriques

1. ACCUEIL
2005 TAMATAVE SAINTE MARIE
2006 FORT DAUPHIN TULEAR ISALO TANA
2006 TAMATAVE MANANARA TANA FIANARANTSOA
2007 DIEGO MAJUNGA MANTASOA ANKANIN NOFY
2007 TAMATAVE FOULPOINTE MAHAMBO
2008 TAMATAVE SAINTE MARIE MANOMPANA
2008 TAMATAVE VATOMANDRY MAHANORO
2009 2011 MAHAMBO (en construction)
Actions Projets pour Mada
Conseils et Bons plans
Coups de Coeur
Cyclones
Decouverte du pays Videos
Diaporama
Faune et Flore
Histoire de Madagascar
Livres Contes
Musique Culture Films
Personnalites malgaches
Peuples et Coutumes
Sante et conseils

Mes voyages

Afrique du Sud
Swaziland
Ile Maurice (à venir)
Ile de la Réunion

Avant de Partir

Office de Tourisme
Parcs Nationaux
Go to Mada
Tourisme Toamasina
Tourisme Fort-Dauphin
Tourisme Tuléar
Tourisme Diégo
Tourisme Nosy be
Tourisme Ile Sainte-Marie
Tourisme Antsirabe et les hautes terres
Tourisme Antananarivo
Tourisme Morondava
Tourisme Alaotra-Mangoro
Canal des Pangalanes
Cours de malgache
Météo à Mada
Banque Centrale
Billets d'avion
Boutique Multimédia
Train Madagascar
Chauffeur guide
Infos tourisme
Histoire de Madagascar
Alliance Française
Madagascar le guide


Forums et Guides

Voyages et Partages
Madaland
Lonely planet
Voyage forum
e-voyageur
Le routard
Le voyageur

Actualités

actumada
Sobika
L'express de Madagascar
Madagascar Tribune
Les nouvelles
Actualités-MadaPlus
La vérité
Mada.pro
Info premier Mada
la tribune de Diégo
no comment

Blogs

Carnets de vadrouilleurs
mon rêve malgache
les Zazakel de Madame Gascar
Les Marmots à Mada
Vanila sy Cacao
Madascope
Eric's trips
activité culturelle malgache
Madagascar et le Grand Sud
Avertem 2009
Avertem 2010
Madagascar la belle
L'Odyssée de Tattum
Mada ma passion
Madagascar, terres de cultures
Spiruline Antenna Malnutrition
Bouge ton île Sainte-Marie
PositiveMada
Plongées Tuléar

Associations

Avertem
Madamoramora
L'Homme et l'Evironnement
tsinjo menabe
PREV'ACT
Les jardins de Lumière
La forêt d'Ambodiriana
Le village de la joie
Association ASA
Solmada
ACP-Artémisia contre paludisme
Urgence Palu
Fanevanoo
Marmaille la case
Ong-Oh-Madagascar
Amadea
Coeur et Conscience
Les enfants du Soleil
Akamasoa
Fazasoma
Malagasy35
Domino Madagascar
Ambeoka
sourire-aimer
Aïna Enfance et Avenir
SPV-FELANA
Rayons de lumière

NON et STOP au tourisme pédophile




Météo Tamatave


Click for Tamatave, Madagascar Forecast





 :  



Cliquez pour visiter 123madagascar, annuaire et moteur de recherché dédié à Madagascar

Mes albums

Guides

 

Guide Olizane Madagascar

La nature dans tous ses états

Edition 2010

 

  Ce guide offre une découverte classique et sérieuse sous l’angle culturel .

Sa maquette est judicieusement illustrée.

Les aspects culturels sont traités par thèmes : le pays aujourd'hui, sa géographie, tout comme des sujets peu touristiques et originaux pour mieux s'imprégner et comprendre la vie là-bas. On saura quels sont les grands noms à retenir et les plus beaux paysages à contempler. Grâce à ses cartes, une très bonne bibliographie et un peu de vocabulaire local, l'analyse est tellement précise qu'on a déjà le sentiment d'être parti.

Un beau "guide-livre" d'avant, pendant et d'après voyage.

 

   

Annick DESMONTS est journaliste.

Elle a longtemps partagé sa vie entre la France et l'océan Indien. Elle est l'auteur de plusieurs guides et articles consacrés à Madagascar.

Les contributions concernant la faune et la flore sont de Jean-Louis Guillaumet, directeur de recherches à l'ORSTOM, Charles Blanc, professeur à l'Université de Montpellier III, Bertrand von Arx et Laurent Gautier, du Conservatoire et Jardin Botanique de Genève. 

 

Extrait du livre

 

Comment pourrait-on réduire Madagascar à l'image d'une belle île tropicale dont on rentre bronzé, reposé et content ?

Cela signifierait qu'on est passé à côté de tout !

Non, de Madagascar, on revient (ou on n'en revient pas !) touché, bousculé.

Comme si cette superbe île de l'océan Indien vous remuait le coeur, l'âme, cette âme si prégnante dans la culture malgache. Madagascar touche là où on est le plus sensible, là, peut-être, où on s'y attend le moins.

Quelque chose d'indéfinissable nous gagne.

Est-ce la sérénité toute asiatique de ses rizières en terrasses, où les paysans, paisibles, sont penchés pieds dans l'eau ?

Les yeux rieurs des enfants qui sont loin de manger à leur faim ?

La douceur infinie des pirogues à balancier qui glissent sur l'océan Indien, la sève de ces extraordinaires forêts primaires qui partent en lambeaux et dénudent la terre rouge ?

Ou serait-ce la vue de tant de dénuement, qui incite à laisser sa valise de 25 kilos, pleine de superflu et d'idées préconçues.

Lorsque le taxi-brousse tombe en panne, tout le monde se précipite pour le réparer et le bricoler.

Si vous ouvrez une bouteille de rhum, pensez à laisser tomber par terre quelques petites gouttes pour les ancêtres.

La grande île de toute beauté nous ouvre peut-être, tout simplement, à davantage d'humanité, de simplicité.

 

 

 

Pour compléter le guide Olizane, je vous conseille le Petit Futé qui je trouve est très bien pour cette destination.

Il contient beaucoup d'adresses, de "bons plans" et conseils astucieux. 

L'édition 2010 est sortie !!!

 

 

 

 

Extrait : 

 

On pourrait évoquer les fascinants jeux de couleurs, ces camaïeux de pourpre, de vermillon, de cobalt, d’ébène, d’opale, d’émeraude et de jade, tant d’aquarelles vivantes qui enchantent le regard…

Madagasikara est plus encore.

Chaque voyage est différent, c’est pour cela que l’on revient sans cesse, comme affamé de beautés nouvelles, comme enivré d’arômes plus puissants encore que les encens des forêts mystérieuses.

Il y a comme une urgence à découvrir ce merveilleux pays, où tout est possible en étant improbable.

L’ère moderne, lentement, étend son ombre triste sur ces pétillements de vie.

Les villes changent, l’argent y fait commerce.

 

 

Mais l’âme malgache, si riche de croyances et de cérémonies, bat toujours avec la même vigueur, avec le même amour, sur les hautes terres ou le long des côtes.

Ne nous leurrons pas : c’est l’un des pays les plus pauvres au monde.

Pourtant, que de sourires partout offerts à l’étranger, que de joie prodiguée sans retenue ni fausse pudeur !

Madagascar se donne et ne se reprend pas.

Ne venez donc pas y chercher ce que vous ne pourrez y trouver : l’aventure est partout, à chaque instant.

C’est ce qui fait le prix d’une rencontre insolite, d’un rendez-vous avec les morts et nos cousins les lémuriens.

Ayez les yeux ouverts, la main tendue, l’esprit plein d’enchantement à partager.

Partez libres et sans préjugés :

ceux-ci nourrissent l’ignorance et perpétuent l’exclusion.

Heureux comme celui qui rêve d’un long voyage, car les journées, ici, durent une éternité !

 

 

Publié à 03:39 le 28.07.2009 dans Livres Contes
Ajouter un commentaire
Flux RSS.