Madagascar, l'Île Continent
<%letter%>

cliquer ici pour une écoute en continue


Menu

|


NM Médical, distribution de matériel médical
Qui suis-je ?
Livre d'or

Rubriques

1. ACCUEIL
2005 TAMATAVE SAINTE MARIE
2006 FORT DAUPHIN TULEAR ISALO TANA
2006 TAMATAVE MANANARA TANA FIANARANTSOA
2007 DIEGO MAJUNGA MANTASOA ANKANIN NOFY
2007 TAMATAVE FOULPOINTE MAHAMBO
2008 TAMATAVE SAINTE MARIE MANOMPANA
2008 TAMATAVE VATOMANDRY MAHANORO
2009 2011 MAHAMBO (en construction)
Actions Projets pour Mada
Conseils et Bons plans
Coups de Coeur
Cyclones
Decouverte du pays Videos
Diaporama
Faune et Flore
Histoire de Madagascar
Livres Contes
Musique Culture Films
Personnalites malgaches
Peuples et Coutumes
Sante et conseils

Mes voyages

Afrique du Sud
Swaziland
Ile Maurice (à venir)
Ile de la Réunion

Avant de Partir

Office de Tourisme
Parcs Nationaux
Go to Mada
Tourisme Toamasina
Tourisme Fort-Dauphin
Tourisme Tuléar
Tourisme Diégo
Tourisme Nosy be
Tourisme Ile Sainte-Marie
Tourisme Antsirabe et les hautes terres
Tourisme Antananarivo
Tourisme Morondava
Tourisme Alaotra-Mangoro
Canal des Pangalanes
Cours de malgache
Météo à Mada
Banque Centrale
Billets d'avion
Boutique Multimédia
Train Madagascar
Chauffeur guide
Infos tourisme
Histoire de Madagascar
Alliance Française
Madagascar le guide


Forums et Guides

Voyages et Partages
Madaland
Lonely planet
Voyage forum
e-voyageur
Le routard
Le voyageur

Actualités

actumada
Sobika
L'express de Madagascar
Madagascar Tribune
Les nouvelles
Actualités-MadaPlus
La vérité
Mada.pro
Info premier Mada
la tribune de Diégo
no comment

Blogs

Carnets de vadrouilleurs
mon rêve malgache
les Zazakel de Madame Gascar
Les Marmots à Mada
Vanila sy Cacao
Madascope
Eric's trips
activité culturelle malgache
Madagascar et le Grand Sud
Avertem 2009
Avertem 2010
Madagascar la belle
L'Odyssée de Tattum
Mada ma passion
Madagascar, terres de cultures
Spiruline Antenna Malnutrition
Bouge ton île Sainte-Marie
PositiveMada
Plongées Tuléar

Associations

Avertem
Madamoramora
L'Homme et l'Evironnement
tsinjo menabe
PREV'ACT
Les jardins de Lumière
La forêt d'Ambodiriana
Le village de la joie
Association ASA
Solmada
ACP-Artémisia contre paludisme
Urgence Palu
Fanevanoo
Marmaille la case
Ong-Oh-Madagascar
Amadea
Coeur et Conscience
Les enfants du Soleil
Akamasoa
Fazasoma
Malagasy35
Domino Madagascar
Ambeoka
sourire-aimer
Aïna Enfance et Avenir
SPV-FELANA
Rayons de lumière

NON et STOP au tourisme pédophile




Météo Tamatave


Click for Tamatave, Madagascar Forecast





 :  



Cliquez pour visiter 123madagascar, annuaire et moteur de recherché dédié à Madagascar

Mes albums

Anakao


Carole du Longo Vezo nous acceuille
et se demandait bien où nous étions passés.
Normalement l'hôtel assure le transfert de ses hôtes, et Carole avait demandé à la société qui nous a tranférés de l'avertir, ce qu'ils se sont bien gardés de faire pour empocher la course.








Nous faisons rapidement connaissance avec tous les résidents
car nous déjeunons tous à la même table.
C'est super sympa, nous faisons connaissance d'un couple d'Australiens (les premiers australiens a avoir grimpé le Piton des Neige de la Réunion !!!) de deux jeunes femmes qui traversent pour la troisième fois Madagascar à vélo et qui entament leur troisième mois, d'un couple franco-malgache d'enseignant de Tana, d'un guide de l'Isalo et d'autres.
Bref tout un petit monde de voyageurs avec qui nous échangeons les bons plans, les expériences, les voyages.


Il y a beaucoup de vent et j'espère que cela ne va pas durer. Mais c'est la saison et surtout la région du vent. Nous décidons d'aller repérer les lieux et d'aller
jusqu'au village vezo d'Anakao.

Nous longeons la plage pour nous rendre au village, une agréable petite marche.



Nous passons devant Chez Monica,
une adresse que les habitués reconnaîtront, l'hôtel existe toujours mais Monica est retournée dans sa Suisse natale.
Nous nous arrêtons boire un thé et profitons pour visiter
les bungalows,trés sympas.



Anakao se trouve à 22 km de Saint-Augustin,
c'est un des plus grand village de pêcheurs Vezo.
Un nouvelle ethnie, une nouvelle culture s'offrent à nous, nous sommes au pays des Vezo.
A l'aise sur l'eau dès l'enfance, leur existence est dédiée à la mer.






Vezo veut dire ramer.
Un proverbe Vezo dit : "Vezo nenga-daka, tsy misy raha vitany" qui veut dire un Vezo sans pirogue ne peut rien faire.
Pour le Vezo, la pirogue est à la fois un équipement de travail, un moyen de transport et, durant leur migration, une demeure également.
Les enfants se fabriquent comme jouets des pirogues en miniature.
Dés l'âge de 4 ans ils sont initiés à la navigation avec des maquettes et un peu plus grand des mini-pirogues




Les Vezo utilisent une pirogue traditionnelle d'origine indonésienne témoignant des racines lointaines de l'éthnie.
Taillée dans un tronc d'arbre, elle est dotée d'une voile carrée et d'un seul balancier.




Ils les fabriquent eux-mêmes, utilisant des techniques d'une autre siècle transmises par leurs ancêtres et qui ont peu évolué depuis.
Les outils sont restés rudimentaires.


Les Vezo qui vivent en symbiose avec cette grande étendue connaissent bien leur milieu. Ils écoutent la mer, la sentent, savent en interpréter les couleurs et en connaissent bien les caprices, de même qu'ils savent interpréter le ciel, les nuages et le vent.
Ils ont également une connaissance pointue de la faune marine et des zones de fréquentation des espèces.
Ces savoirs se transmettent de générations en générations.

Leur pêche est une pêche de subsistance, artisanale, destinée à la consommation immédiate ou bien est séchée ou fumée et commercialisée dans les terres.
Les méthodes n'ont pas vraiment évolué.

Nous sommes aux premières loges pour notre premier coucher de soleil sur Anakao.



Les nuits sont fraîches mais avec deux couvertures en plus
nous passerons une excellente nuit.
Ces bungalows en bois et falafas sont trés agréables à vivre,
bien isolés du froid et de la chaleur.
Il n'y a pas l'eau courante mais l'electricité est permanente grâce à des panneaux photovoltaîques.

Pour l'eau, aucun souci, des seaux d'eau douce sont mis à notre disposition pour la douche.
La journée, l'eau chauffe au soleil et un bac d'eau de mer est disponible pour les toilettes.
Pour laver son linge, il est préférable de donner son linge à laver
car le personnel a l'habitude de laver avec peu d'eau.

Il faut rappeler qu'il n'y a absolument pas d'eau douce sur Anakao.
Des forages ont été faits mais en vain, pas une goutte d'eau douce !!!!!
Tous les matins les piroguiers Vezo font une dizaine de kilomètres en pirogue pour aller chercher de l'eau douce qu'ils ramènent dans de grands fûts bleus en plastique pour alimenter les hôtels.




La population, quant à elle, de grand matin, va creuser le sol afin d'y retirer de l'eau.



On trouve aussi quelques puits.



L'eau doit être puisée de bonne heure car elle est un peu sucrée
si on tarde elle deviendra salée.





Publié à 08:40 le 27.04.2007 dans 2006 FORT DAUPHIN TULEAR ISALO TANA
Ajouter un commentaire
Flux RSS.