Madagascar, l'Île Continent
<%letter%>

cliquer ici pour une écoute en continue


Menu

|


NM Médical, distribution de matériel médical
Qui suis-je ?
Livre d'or

Rubriques

1. ACCUEIL
2005 TAMATAVE SAINTE MARIE
2006 FORT DAUPHIN TULEAR ISALO TANA
2006 TAMATAVE MANANARA TANA FIANARANTSOA
2007 DIEGO MAJUNGA MANTASOA ANKANIN NOFY
2007 TAMATAVE FOULPOINTE MAHAMBO
2008 TAMATAVE SAINTE MARIE MANOMPANA
2008 TAMATAVE VATOMANDRY MAHANORO
2009 2011 MAHAMBO (en construction)
Actions Projets pour Mada
Conseils et Bons plans
Coups de Coeur
Cyclones
Decouverte du pays Videos
Diaporama
Faune et Flore
Histoire de Madagascar
Livres Contes
Musique Culture Films
Personnalites malgaches
Peuples et Coutumes
Sante et conseils

Mes voyages

Afrique du Sud
Swaziland
Ile Maurice (à venir)
Ile de la Réunion

Avant de Partir

Office de Tourisme
Parcs Nationaux
Go to Mada
Tourisme Toamasina
Tourisme Fort-Dauphin
Tourisme Tuléar
Tourisme Diégo
Tourisme Nosy be
Tourisme Ile Sainte-Marie
Tourisme Antsirabe et les hautes terres
Tourisme Antananarivo
Tourisme Morondava
Tourisme Alaotra-Mangoro
Canal des Pangalanes
Cours de malgache
Météo à Mada
Banque Centrale
Billets d'avion
Boutique Multimédia
Train Madagascar
Chauffeur guide
Infos tourisme
Histoire de Madagascar
Alliance Française
Madagascar le guide


Forums et Guides

Voyages et Partages
Madaland
Lonely planet
Voyage forum
e-voyageur
Le routard
Le voyageur

Actualités

actumada
Sobika
L'express de Madagascar
Madagascar Tribune
Les nouvelles
Actualités-MadaPlus
La vérité
Mada.pro
Info premier Mada
la tribune de Diégo
no comment

Blogs

Carnets de vadrouilleurs
mon rêve malgache
les Zazakel de Madame Gascar
Les Marmots à Mada
Vanila sy Cacao
Madascope
Eric's trips
activité culturelle malgache
Madagascar et le Grand Sud
Avertem 2009
Avertem 2010
Madagascar la belle
L'Odyssée de Tattum
Mada ma passion
Madagascar, terres de cultures
Spiruline Antenna Malnutrition
Bouge ton île Sainte-Marie
PositiveMada
Plongées Tuléar

Associations

Avertem
Madamoramora
L'Homme et l'Evironnement
tsinjo menabe
PREV'ACT
Les jardins de Lumière
La forêt d'Ambodiriana
Le village de la joie
Association ASA
Solmada
ACP-Artémisia contre paludisme
Urgence Palu
Fanevanoo
Marmaille la case
Ong-Oh-Madagascar
Amadea
Coeur et Conscience
Les enfants du Soleil
Akamasoa
Fazasoma
Malagasy35
Domino Madagascar
Ambeoka
sourire-aimer
Aïna Enfance et Avenir
SPV-FELANA
Rayons de lumière

NON et STOP au tourisme pédophile




Météo Tamatave


Click for Tamatave, Madagascar Forecast





 :  



Cliquez pour visiter 123madagascar, annuaire et moteur de recherché dédié à Madagascar

Mes albums

L'eau


Il convient d’être vigilant vis-à-vis d’une part

de l’eau de consommation et,
d’autre part, de l’eau de baignade.


L’EAU DE CONSOMMATION



Eau potable sur la planète
http://astrium.com

Outre l’eau de boisson,elle comprend les eaux de lavage des aliments crus,
les glaces et les glaçons.
L’eau de consommation est le véhicule d’un certain nombre de maladies comme la typhoïde, le choléra, l’amibiase et d’autres maladies diarrhéiques qui existent à Madagascar.

On doit recommander, pour toutes les boissons ou préparations contenant de l’eau, d’utiliser selon les cas et les possibilités :
• de l’eau minérale en bouteille capsulée, Eau vive, Olympiko.... pas chère.
• de l’eau bouillie (au moins 15 mn),
• de l’eau filtrée : on peut utiliser des filtres de voyage faciles à transporter et relativement robustes (filtre Katadyn),
• de l’eau traitée (au choix, selon les besoins) :


-
par Aquatabs* (1 comprimé/litre, attendre 30 mn avant de consommer l’eau),
- par Hydroclonazone* (1 cp/l, attendre 60 mn avant de consommer l’eau),
- par Micropur forte* (1 cp/l, attendre 30 mn avant de consommer l’eau,
- par de l’eau de javel à 12° Chl (3 gouttes/litre, attendre 60 mn avant de consommer l’eau).



Attention :
seuls 80 % des bactéries et virus sont détruits par ces traitements
et les parasites y sont résistants.
Pour la conservation de l’eau traitée,
on peut utiliser des sels d’argent : Micropur*.
Tous les fruits (y compris les tomates) qui ne peuvent être cuits
doivent être épluchés (avec des
mains propres) après trempage dans de l’eau traitée.
Salades et fruits nons épluchables doivent être lavés dans une eau traitée.
Ne pas consommer de cresson cru, glace, sorbet,
crème glacée vendus à la sauvette .
A noter : le risque de contracter une infection en se lavant les dents avec l’eau du robinet est minime.
Toutefois, si l’eau est “douteuse”, il est préférable
d’utiliser une eau traitée.


L'eau de baignade

Se baigner dans des lacs, dans des eaux stagnantes, marcher nues pieds vous expose à la bilharziose. C'est une maladie parasitaire due à la pénétration à travers la peau d’un ver, le trématode, appelé plus communément bilharzie.
Trés répandue à travers le Monde, elle est présente dans 53 pays d’Afrique, de l’est méditerranéen et de la péninsule arabique. Il y aurait 100 millions de personnes infestées.



A Madagascar on retrouve essentiellement :


  • Schistosome haematobium : à l'origine d'une bilharziose urinaire, essentiellement en Afrique et au Proche-Orient.

  • Schistosome mansoni : à l'origine d'une bilharziose intestinale, au Brésil et en Afrique sub-saharienne.



  • La bilharziose urinaire est présente dans la région de Majunga et dans la partie sud ouest de Diégo.



    La bilharziose intestinale est surtout présente dans le sud-est du pays et aussi dans la région de Tuléar (Sud) où existe également la bilharziose urinaire.


    Dans tous les cas, le cycle parasitaire fait intervenir un hôte intermédiaire, un mollusque vivant dans les eaux douces.
    Les larves de schistosomes sont libérées dans le milieu aquatique. L'homme s'infeste par simple contact avec les eaux douces (lacs, rivières, mares, fleuves), car le parasite peut alors traverser la peau saine pour aller se développer dans les vaisseaux sanguins. Les vers adultes vivent en couple dans les veines des sujets contaminés. La femelle pond, de facon continue, de nombreux œufs qui sont éliminés dans les urines et dans les selles.



    Les symptômes


  • Symptômes liés à une bilharziose urinaire (schistosomes haematobium) :

  • . Manifestations aiguës : fièvre, dysurie (difficultés à uriner), pollakiurie (mictions très fréquentes), hématurie (sang dans les urines).
    . Douleurs des reins, comme dans la colique néphrétique.
    . Signes génitaux chez l'homme : épididimyte (inflammation testiculaire), hémospermie (sang dans le sperme).
    . Fausses couches à répétition ou accouchements prématurés.
    . Stérilité.


  • Symptômes liés à une bilharziose digestive (schistosomes mansoni) :

  • . Manifestations aiguës : fièvre, diarrhée (avec glaires et sang dans les selles), vomissements.
    . Signes hépatiques : ascite (accumulation de liquide dans le ventre), vomissements sanglants pouvant révéler des varices dans l'œsophage, cirrhose.
    . Signes intestinaux : douleurs abdominales et diarrhée liées à des ulcérations ou à des kystes. Risque de complication à type d'appendicite ou d'occlusion intestinale.
    . Fibrose pulmonaire (toux, dyspnée), pouvant entraîner une défaillance cardiaque.


    Traitement curatif

    Il repose dans les pays industrialisés sur le praziquantel (Biltricide®), 40mg/kg en une prise, une seule fois : efficacité quasi absolue. Ce médicament n’est délivré en France que par une pharmacie hospitalière.

    Prévention individuelle

    - Eviter contacts cutanés (et bien sûr les bains) en eau douce stagnante dans les pays infestés.
    Les bains au milieu d’un fleuve ou d’une rivière ne posent pas de problème si l’on ne revient pas à terre par les berges (plongée à partir d’un bateau, d’une jetée…).

    - En cas de contact accidentel, s’essuyer avec une serviette le plus vite, le plus vigoureusement et le plus complètement possible.

     


    Publié à 04:05 le 20.04.2007 dans Sante et conseils
    Ajouter un commentaire
    Flux RSS.