Madagascar, l'Île Continent
<%letter%>

cliquer ici pour une écoute en continue


Menu

|


NM Médical, distribution de matériel médical
Qui suis-je ?
Livre d'or

Rubriques

1. ACCUEIL
2005 TAMATAVE SAINTE MARIE
2006 FORT DAUPHIN TULEAR ISALO TANA
2006 TAMATAVE MANANARA TANA FIANARANTSOA
2007 DIEGO MAJUNGA MANTASOA ANKANIN NOFY
2007 TAMATAVE FOULPOINTE MAHAMBO
2008 TAMATAVE SAINTE MARIE MANOMPANA
2008 TAMATAVE VATOMANDRY MAHANORO
2009 2011 MAHAMBO (en construction)
Actions Projets pour Mada
Conseils et Bons plans
Coups de Coeur
Cyclones
Decouverte du pays Videos
Diaporama
Faune et Flore
Histoire de Madagascar
Livres Contes
Musique Culture Films
Personnalites malgaches
Peuples et Coutumes
Sante et conseils

Mes voyages

Afrique du Sud
Swaziland
Ile Maurice (à venir)
Ile de la Réunion

Avant de Partir

Office de Tourisme
Parcs Nationaux
Go to Mada
Tourisme Toamasina
Tourisme Fort-Dauphin
Tourisme Tuléar
Tourisme Diégo
Tourisme Nosy be
Tourisme Ile Sainte-Marie
Tourisme Antsirabe et les hautes terres
Tourisme Antananarivo
Tourisme Morondava
Tourisme Alaotra-Mangoro
Canal des Pangalanes
Cours de malgache
Météo à Mada
Banque Centrale
Billets d'avion
Boutique Multimédia
Train Madagascar
Chauffeur guide
Infos tourisme
Histoire de Madagascar
Alliance Française
Madagascar le guide


Forums et Guides

Voyages et Partages
Madaland
Lonely planet
Voyage forum
e-voyageur
Le routard
Le voyageur

Actualités

actumada
Sobika
L'express de Madagascar
Madagascar Tribune
Les nouvelles
Actualités-MadaPlus
La vérité
Mada.pro
Info premier Mada
la tribune de Diégo
no comment

Blogs

Carnets de vadrouilleurs
mon rêve malgache
les Zazakel de Madame Gascar
Les Marmots à Mada
Vanila sy Cacao
Madascope
Eric's trips
activité culturelle malgache
Madagascar et le Grand Sud
Avertem 2009
Avertem 2010
Madagascar la belle
L'Odyssée de Tattum
Mada ma passion
Madagascar, terres de cultures
Spiruline Antenna Malnutrition
Bouge ton île Sainte-Marie
PositiveMada
Plongées Tuléar

Associations

Avertem
Madamoramora
L'Homme et l'Evironnement
tsinjo menabe
PREV'ACT
Les jardins de Lumière
La forêt d'Ambodiriana
Le village de la joie
Association ASA
Solmada
ACP-Artémisia contre paludisme
Urgence Palu
Fanevanoo
Marmaille la case
Ong-Oh-Madagascar
Amadea
Coeur et Conscience
Les enfants du Soleil
Akamasoa
Fazasoma
Malagasy35
Domino Madagascar
Ambeoka
sourire-aimer
Aïna Enfance et Avenir
SPV-FELANA
Rayons de lumière

NON et STOP au tourisme pédophile




Météo Tamatave


Click for Tamatave, Madagascar Forecast





 :  



Cliquez pour visiter 123madagascar, annuaire et moteur de recherché dédié à Madagascar

Mes albums


Au commencement il n’y avait que le Aina, le souffle de vie.

Il n’y avait pas de jour, seulement la nuit.

Une nuit sans étoiles, froide et inhospitalière.

Le Aina prit conscience de son existence et devint Zanahary.

Zanahary, le créateur, car il commença à remplir le vide.

Son premier cri engendra une boule de feu qui illumina les ténèbres.

C’était le soleil et son rayonnement était aussi Aina, souffle de vie.

Le créateur frappa dans ses mains et il y eut la terre ainsi qu’une entité pour l’habiter : Rakotovoana la déesse.

 

Rakotovoana était seule,

il n’y avait aucun être vivant autour d’elle et elle s’ennuyait.

 

Elle, qui habitait les entrailles brûlantes de la terre,
sortit à l’air libre pour tromper son ennui.

 

Il n’y avait rien d’autre que de la terre, alors pour s’occuper, elle prit de l’argile rouge et fabriqua des petites figurines avec un corps, une tête et quatre membres.

 

Puis elle monta au sommet de la plus haute des montagnes pour les faire sécher.

C’est là qu’elle fut surprise par Zanahary !

 

Zanahary était masculin, et Rakotovoana était féminin.

 

Le masculin, dans sa fougueuse vitalité, voulut se mélanger avec le féminin.

 

Il lui dit :

« Je suis Zanahary le créateur de toute vie, viens avec moi et unissons-nous ! »

 

Mais Rakotovoana ne l’entendait pas ainsi,

elle voulait avoir la preuve de ce qu’il avançait.

 

Aussi lui répondit-elle : « Si tu es celui que tu prétends être, donne la vie à mes figurines, qu’elles se mettent debout et qu’elles parlent ! »

 

Zanahary s’exécuta.

 

Il prit les figurines une par une dans sa main et leur souffla dans le nez, c’est ainsi que le flux vital fut donné aux êtres humains.

 

Ensuite il humecta leurs lèvres de sa salive et
c’est ainsi que nous fûmes dotés de la parole.

 

Ensuite il sépara les êtres humains en deux parties égales et donna à une partie l’énergie masculine et à l’autre l’énergie féminine,
c’est ainsi qu’il y eu des hommes et des femmes.

 

Puis, pour éveiller le désir de Rakotovoana il permit que l’union des hommes et des femmes donne la vie à d’autres êtres humains.

 

Rakotovoana fut émerveillée de ce prodige et convaincu de la véracité des dires de Zanahary quant à ce qu’il était.

 

Ils s’unirent dans une danse voluptueuse et de cette union jaillirent les multiples formes de la vie.

 

Chaque pas de cette danse effrénée donnait naissance à un être vivant.

 

Il y eut ainsi les arbres et les végétaux, puis les poissons et les animaux et aussi les insectes et les oiseaux…

Lorsque leur danse prit fin, la terre était entièrement peuplée.

 

Tous ses habitants vivaient en parfaite harmonie, il n’y avait qu’un langage et chacun existait dans l’amour des autres.

 

Épuisé par cette danse qui avait duré des milliers d’années, Zanahary prit congé de Rakotovoana en lui disant :

 

-« Prend soin de tout ce qui vit sur terre car c’est ton royaume, veille sur tes sujets et surtout ne te révèle jamais à eux car ils doivent ignorer ton existence ! »

 

Rakotovoana acquiesça et Zanahary s’en fut prendre un repos bien mérité.

 

Maintenant la déesse de la terre n’était plus seule et regardait avec bienveillance tout son monde vivre.

 

Le temps passa sans heurts ni malheurs, rythmé par les révolutions du soleil qui engendraient les saisons.
Seule la nuit restait froide et ténébreuse car nulle étoile n’illuminait le ciel.

 

Le temps passa et vint le moment où Rakotovoana se sentit seule de nouveau, alors, oubliant la promesse faite à Zanahary elle se fit connaître aux hommes.

 

Elle leur révéla le secret du divin et leur enseigna le moyen de communiquer avec elle par l’intermédiaire des joros, les cérémonies par lesquelles ont fait appel de nos jours encore à Zanahary.

 

Les hommes, dans leur ferveur, invoquèrent si fort leur mère Rakotovoana que Zanahary entendit leurs prières.

 

Il entra dans une colère terrible et vint demander à Rakotovoana la raison pour laquelle elle avait trahit sa promesse.

 

Celle-ci lui répondit que la solitude était bien trop difficile à supporter et que les prières des hommes étaient douces à ses oreilles.

Zanahary ne voulut point comprendre ses raisons, tant il était blessé d’avoir été trompé.

 

Il cria sa rage et celle-ci se matérialisa en un énorme rocher, ny vato, qui vint frapper la terre d’une force prodigieuse.

 

Le choc fut si terrible qu’un morceau de terre fut arraché et projeté dans le vide.

Ainsi naquit la lune.

 

Issue de la colère jalouse de Zanahary, elle fut dotée d’une entité féminine : Volanasoa.

 

Pendant que les êtres humains ainsi que tout ce qui vivait sur terre subissaient les ravages de la prodigieuse collision, Zanahary s’unit dans une nouvelle danse avec Volanasoa.

 

Et chaque pas de cette danse engendra une étoile.

 

Bientôt le vide en fut rempli et la nuit fut illuminée de milliers de scintillements.

 

Ainsi les étoiles que vous pouvez regarder dans le ciel sont les enfants de Volanasoa et de Zanahary.
 

 

Le créateur, après cette grande dépense d’énergie, s’en fut se reposer au calme.

 

Mais les deux sœurs, Rakotovoana et Volanasoa,

jalouses l’une de l’autre ne cessaient de se quereller.

L’une jalouse de l’autre car elle avait été la première épouse de Zanahary, et la seconde ne supportant pas qu’il y ait eu une autre avant elle.

 

Ces querelles étaient si fortes qu’elles finirent par importuner Zanahary.

 

Il dut venir pour arbitrer le litige.

 

Chacune d’entre elle revendiquait l’héritage divin pour ses enfants.

 

Rakotovoana disait que les êtres humains étaient seuls fils de Zanahary et Volanasoa criait que les étoiles étaient aussi ses enfants.

 

Pour mettre fin à tout ce tapage, le créateur leur dit :

 

-« Toutes les deux vous êtes mes épouses, égales dans mon cœur et devant l’éternité. Vos enfants sont les miens, différents mais tous issus de mon amour. Cessez vos querelles et venez rejoindre ma demeure. Les êtres qui peuplent la terre et qui se mélangent pour donner la vie seront mortels. Quant aux étoiles qui peuplent le ciel, elles seront immortelles mais ne pourront donner la vie. Et que cessent ces cris incessants qui troublent l’harmonie céleste ! »

 

Rakotovoana et Volanasoa acceptèrent cet arrangement et
rejoignirent Zanahary dans sa demeure.

 

C’est ainsi que la terre fut abandonnée aux êtres humains et qu’ils en sont responsables devant Zanahary.

 

C’est aussi la raison pour laquelle nous devons tous mourir un jour, car le Aina, le souffle vital de Zanahary ne nous est donné que pour un temps.

 

Mais il nous reste le pouvoir de donner la vie lorsque nous nous unissons, quand nous accordons le masculin avec le féminin et que nous devenons créateur pour un instant.

Un instant si bref, mais qui nous donne notre dimension dans l’éternité…

Voilà, vous savez maintenant comment est apparut la vie !

 

Et la musique, vous avez une idée de son origine ?
vous le saurez bientôt avec la leçon de Valiha mais ce sera pour une prochaine fois, à suivre.....très prochainement !!!!
 

 



Publié à 07:55 le 2.06.2008 dans Livres Contes
Ajouter un commentaire

Merci

Ce conte est merveilleux et cette oralité mériterait d'être publiée. Madagascar me touche beaucoup et je remercie mon insomnie qui m'a permis de découvrir ce site. Je suis tellement loin en kilomètres mais pas de coeur puisque le mien est resté à la Réunion et sur la Grande Ile. Je remercie aussi pour les photos qui chacune d'elle me rappelle tant et tant de souvenirs. Bravo. Jocelyne

Publié par jocelyne.mondy@free.fr à 07:21 , 19.06.2008

Lien

Commentaire sans titre

Merci beaucoup pour votre gentil commentaire qui me fait vraiment trés plaisir. Je suis contente de pouvoir partager les trésors de ce merveilleux pays et ils sont nombreux. Encore hier je lisais dans un forum un internaute qui disait après deux mois de vacances passés à Madagascar, que ce pays avait très peu de culture !!!! Voilà un peu le pourquoi de ce blog, j'essaie d'aller à l"encontre de ce genre de propos et j'essaie de faire découvrir ce que peut-être on n' a pas eu le temps de cerner en quelques jours de vacances.
Misoatra betsaka - Veloma

Publié par Langevine974 à 09:59 , 19.06.2008

Lien
Flux RSS.