Madagascar, l'Île Continent
<%letter%>

cliquer ici pour une écoute en continue


Menu

|


NM Médical, distribution de matériel médical
Qui suis-je ?
Livre d'or

Rubriques

1. ACCUEIL
2005 TAMATAVE SAINTE MARIE
2006 FORT DAUPHIN TULEAR ISALO TANA
2006 TAMATAVE MANANARA TANA FIANARANTSOA
2007 DIEGO MAJUNGA MANTASOA ANKANIN NOFY
2007 TAMATAVE FOULPOINTE MAHAMBO
2008 TAMATAVE SAINTE MARIE MANOMPANA
2008 TAMATAVE VATOMANDRY MAHANORO
2009 2011 MAHAMBO (en construction)
Actions Projets pour Mada
Conseils et Bons plans
Coups de Coeur
Cyclones
Decouverte du pays Videos
Diaporama
Faune et Flore
Histoire de Madagascar
Livres Contes
Musique Culture Films
Personnalites malgaches
Peuples et Coutumes
Sante et conseils

Mes voyages

Afrique du Sud
Swaziland
Ile Maurice (à venir)
Ile de la Réunion

Avant de Partir

Office de Tourisme
Parcs Nationaux
Go to Mada
Tourisme Toamasina
Tourisme Fort-Dauphin
Tourisme Tuléar
Tourisme Diégo
Tourisme Nosy be
Tourisme Ile Sainte-Marie
Tourisme Antsirabe et les hautes terres
Tourisme Antananarivo
Tourisme Morondava
Tourisme Alaotra-Mangoro
Canal des Pangalanes
Cours de malgache
Météo à Mada
Banque Centrale
Billets d'avion
Boutique Multimédia
Train Madagascar
Chauffeur guide
Infos tourisme
Histoire de Madagascar
Alliance Française
Madagascar le guide


Forums et Guides

Voyages et Partages
Madaland
Lonely planet
Voyage forum
e-voyageur
Le routard
Le voyageur

Actualités

actumada
Sobika
L'express de Madagascar
Madagascar Tribune
Les nouvelles
Actualités-MadaPlus
La vérité
Mada.pro
Info premier Mada
la tribune de Diégo
no comment

Blogs

Carnets de vadrouilleurs
mon rêve malgache
les Zazakel de Madame Gascar
Les Marmots à Mada
Vanila sy Cacao
Madascope
Eric's trips
activité culturelle malgache
Madagascar et le Grand Sud
Avertem 2009
Avertem 2010
Madagascar la belle
L'Odyssée de Tattum
Mada ma passion
Madagascar, terres de cultures
Spiruline Antenna Malnutrition
Bouge ton île Sainte-Marie
PositiveMada
Plongées Tuléar

Associations

Avertem
Madamoramora
L'Homme et l'Evironnement
tsinjo menabe
PREV'ACT
Les jardins de Lumière
La forêt d'Ambodiriana
Le village de la joie
Association ASA
Solmada
ACP-Artémisia contre paludisme
Urgence Palu
Fanevanoo
Marmaille la case
Ong-Oh-Madagascar
Amadea
Coeur et Conscience
Les enfants du Soleil
Akamasoa
Fazasoma
Malagasy35
Domino Madagascar
Ambeoka
sourire-aimer
Aïna Enfance et Avenir
SPV-FELANA
Rayons de lumière

NON et STOP au tourisme pédophile




Météo Tamatave


Click for Tamatave, Madagascar Forecast





 :  



Cliquez pour visiter 123madagascar, annuaire et moteur de recherché dédié à Madagascar

Mes albums

L'Atelier d'Ankazobe

26/09/2011

 L'Atelier d'Ankazobe

Chez Violette et Dieudonné

 

http://www.boutique-bioparc.fr/partenaires/violette_et_dieudonne_madagascar.html

 

L'Atelier d'Ankazobe est un rendez-vous incontournable lors d’un passage à la Capitale,  une leçon de vie et de partage où chacun récolte les fruits de son propre travail !

Située à l'est d' Antananarivo, dans le quartier de Mandroseza, à 30 mn environ en taxi du centre ville au milieu des rizières,  la Ferronnerie d'Art de Violette et  Dieudonné vous ouvre ses portes.

Il y a maintenant vingt ans, Violette et Dieudonné, un  couple malgache héritent  de la petite ferblanterie familiale . Au départ, une dizaine d'ouvriers y travaillent.  Aujourd'hui plus de 450 hommes et femmes, toutes rejetées par la société malgache,  sont embarqués dans ce projet que le couple a monté, brique par brique, pour faire échec à la misère et au désespoir.

Seule condition de recrutement : être sans ressources ou handicapé. 

Violette et Dieudonné accueillent ces laissés pour compte de la société, handicapés, paumés, repris de justice, ex drogués ou encore femmes seules avec leurs enfants,  qui  trouvent dans ce lieu,  le travail nécessaire pour satisfaire leurs besoins vitaux  et ceux de leur famille et retrouver leur dignité d'êtres humains à part entière. Avec  un salaire  et trois repas par jour, ce métier leur permet de vivre de leur artisanat, de se soigner et de scolariser leurs enfants.
Les revenus issus de la vente des objets d’art sont réinvestis dans l’entreprise, qui s’autofinance totalement.
 

   

Contact :

Ferronnerie d'Art de Violette et Dieudonné

Lot VE 26 Ankazobe - Mandroseza

103 Antananarivo

finfitfan@yahoo.fr

00 261 20 24 264 91

 

 

 

 
 

Pour les photos et  en savoir un peu plus rendez-vous à cette adresse :

http://passmada.blog4ever.com/blog/index-130479.html

 

 



Publié à 06:07 le 30.07.2009 dans Coups de Coeur
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Mifohaza Masoala

 19/08/2011

MIFOHAZA MASOALA

 

             

 

http://raziasaid.com/mm/cause.htm 

   

Apporter un soutien aux communautés locales et générer des revenus durables pour la population vivant autour de la forêt,  tels sont les défis à relever. Les régions concernées sont la SAVA. Un festival de musique va être  organisé par des  artistes locaux notamment Rajery, Razia Said pour célébrer l’année mondiale de la forêt qui se tiendra le 24 septembre prochain jusqu’au 1er octobre à Ambodirafia à l’orée de la forêt de Masoala.

Cette manifestation intitulée « Mifohaza Masoala » consiste à faire participer les villageois, en créant des sources d’inspirations, en les sensibilisant, en les motivant à être fiers de leurs ressources naturelles et en leur proposant des solutions durables pour améliorer leur vie. Cet évènement qui durera sept jours, permettra d' organiser un reboisement et une restauration de la forêt de Masoala afin d'aider le parc national de Masoala à regagner son statut de site touristique et surtout à faire
prendre conscience des problèmes de déforestation à Madagascar et encourager les efforts pour stopper les trafics dans le Parc.

L’association Tany Meva, fondatrice de cet événement a choisi Masoala parce que Razia Said, l’initiatrice de ce projet est originaire d’Antalaha. Lire le post dans la rubrique "Musique" à son sujet.

 

Mifohaza Masoala est une cause environnementale portée par la musique.

L’événement commencera par une procession musicale « La marche des 10.000  arbres » qui partira de la capitale Antananarivo, et traversera la campagne, ameutant sur son passage toute la population grâce à des concerts impromptus tout au long du chemin. Cette procession se terminera par l’un des plus ambitieux festivals de musique jamais organisé à Madagascar. Une sélection exclusive de musiciens malagasy et internationaux attirera les quelques 70.000 habitants vivant autour de la forêt.

Ces différents événements devraient être relayés par la presse tant nationale qu’internationale. D’ores et déjà, des entités de conservation d’envergure mondiale sont prêtes à soutenir ce mouvement.

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 06:05 le 30.07.2009 dans Coups de Coeur
Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Augustin Sarovy

 

Augustin Sarovy

 

 

Un personnage, haut en couleur, se bat quotidiennement pour faire prendre conscience à la population de la nécessité de préserver leur forêt. Vous le reconnaitrez si vous avez suivi l'emission " Rendez-vous en terre inconnue" avec l'acteur Thierry Lhermitte qui découvrait pour la première fois Madagascar.

 

Il s'agit d'Augustin Sarovy
 


Augustin Sarovy est biologiste, diplômé de l'université de Jussieu (Paris).

Le destin de ce Malgache d’une  trentaine d’année est un véritable conte de fées.

Son histoire, son enthousiasme et son combat le rendent extrêmement attachant.
A la suite d'un drame familial, il doit quitter son village natal d'Ambodivoangy, à l'âge de 11 ans. Il va grandir seul dans la brousse en exerçant tous les métiers, notamment chercheur d'or.

Dans son errance, il assiste impuissant à l'agonie de villages entiers, victimes d'une désolation qu'ils ont eux-mêmes  provoqué en détruisant la forêt.

Cette vision l'obsède.

Mais contrairement à beaucoup de ses compatriotes, il n'est pas fataliste.


Son existence bascule à 20 ans lorsqu'il devient assistant d'un scientifique français en mission dans la région. Quelques années plus tard, et un diplôme de biologiste en poche, il retourne dans son village et fonde l'ONG "Antongil Conservation" dont le but est la conservation de la dernière forêt humide de Madagascar.

http://www.maroantsetra.com/pages/antongil_conservation.html

Comment a commencé cette aventure ?

J'ai toujours aimé la forêt et je pense qu'après avoir vécu avec mon père, qui a détruit de la forêt pour vivre, vu des amis qui mangeaient des lémuriens, il fallait que je fasse quelque chose. Comme j'étais guide pour les touristes dans un des parcs nationaux de Madagascar, je me suis dit : ici la nature est déjà sauvée, donc je vais aller sauver la forêt de mon village. Depuis 1995, j'ai guidé les touristes sans me faire payer, en échange de quoi ils devaient m'aider à créer l'association pour la conservation.

En quoi consiste votre approche ?

C
'est simple, car le problème de développement et de conservation à Madagascar est culturel. Donc, notre but est d'apprendre aux gens à comprendre comment faire autrement que brûler la forêt. Je me suis dit  que quand on est malade et qu'on a des blessures, la réussite des "soins" se fait aussi avec la fête et ce qui fait du bien; et ce que les gens préfèrent, c'est la musique et la danse. Ainsi, pour faire passer  notre message pédagogique, nous avons réussi à rassembler plus de 10 000 personnes dans un grand concert pour la forêt. L'année prochaine, j'espère faire venir 20 000 paysans de tous les villages alentour, et  surtout leur faire organiser la fête eux-mêmes. C'est comme  pour tous les projets de développement dans la région : nous voulons une approche où les gens participent et ne sont pas des assistés.

Augustin Sarovy avec sa guitare et ses comptines sensibilise les plus jeunes à la protection de l'environnement. Il chante dans les écoles pour sensibiliser les enfants à la défense de la grenouille tomate "sangongon" ou du lémurien.

« Un album vendu, c'est dix arbres cultivés, » sourit l'artiste, qui éditera bientôt un deuxième album.

Source : france5.fr

 

 



Publié à 06:00 le 30.07.2009 dans Coups de Coeur
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien
Flux RSS.