Madagascar, l'Île Continent
<%letter%>

cliquer ici pour une écoute en continue


Menu

|


NM Médical, distribution de matériel médical
Qui suis-je ?
Livre d'or

Rubriques

1. ACCUEIL
2005 TAMATAVE SAINTE MARIE
2006 FORT DAUPHIN TULEAR ISALO TANA
2006 TAMATAVE MANANARA TANA FIANARANTSOA
2007 DIEGO MAJUNGA MANTASOA ANKANIN NOFY
2007 TAMATAVE FOULPOINTE MAHAMBO
2008 TAMATAVE SAINTE MARIE MANOMPANA
2008 TAMATAVE VATOMANDRY MAHANORO
2009 2011 MAHAMBO (en construction)
Actions Projets pour Mada
Conseils et Bons plans
Coups de Coeur
Cyclones
Decouverte du pays Videos
Diaporama
Faune et Flore
Histoire de Madagascar
Livres Contes
Musique Culture Films
Personnalites malgaches
Peuples et Coutumes
Sante et conseils

Mes voyages

Afrique du Sud
Swaziland
Ile Maurice (à venir)
Ile de la Réunion

Avant de Partir

Office de Tourisme
Parcs Nationaux
Go to Mada
Tourisme Toamasina
Tourisme Fort-Dauphin
Tourisme Tuléar
Tourisme Diégo
Tourisme Nosy be
Tourisme Ile Sainte-Marie
Tourisme Antsirabe et les hautes terres
Tourisme Antananarivo
Tourisme Morondava
Tourisme Alaotra-Mangoro
Canal des Pangalanes
Cours de malgache
Météo à Mada
Banque Centrale
Billets d'avion
Boutique Multimédia
Train Madagascar
Chauffeur guide
Infos tourisme
Histoire de Madagascar
Alliance Française
Madagascar le guide


Forums et Guides

Voyages et Partages
Madaland
Lonely planet
Voyage forum
e-voyageur
Le routard
Le voyageur

Actualités

actumada
Sobika
L'express de Madagascar
Madagascar Tribune
Les nouvelles
Actualités-MadaPlus
La vérité
Mada.pro
Info premier Mada
la tribune de Diégo
no comment

Blogs

Carnets de vadrouilleurs
mon rêve malgache
les Zazakel de Madame Gascar
Les Marmots à Mada
Vanila sy Cacao
Madascope
Eric's trips
activité culturelle malgache
Madagascar et le Grand Sud
Avertem 2009
Avertem 2010
Madagascar la belle
L'Odyssée de Tattum
Mada ma passion
Madagascar, terres de cultures
Spiruline Antenna Malnutrition
Bouge ton île Sainte-Marie
PositiveMada
Plongées Tuléar

Associations

Avertem
Madamoramora
L'Homme et l'Evironnement
tsinjo menabe
PREV'ACT
Les jardins de Lumière
La forêt d'Ambodiriana
Le village de la joie
Association ASA
Solmada
ACP-Artémisia contre paludisme
Urgence Palu
Fanevanoo
Marmaille la case
Ong-Oh-Madagascar
Amadea
Coeur et Conscience
Les enfants du Soleil
Akamasoa
Fazasoma
Malagasy35
Domino Madagascar
Ambeoka
sourire-aimer
Aïna Enfance et Avenir
SPV-FELANA
Rayons de lumière

NON et STOP au tourisme pédophile




Météo Tamatave


Click for Tamatave, Madagascar Forecast





 :  



Cliquez pour visiter 123madagascar, annuaire et moteur de recherché dédié à Madagascar

Mes albums

Cyclone Yvan

Samedi 16 février 2008, le cyclone tropical intense Yvan frappait sévèrement Madagascar, en particulier la Côte Est. De nombreux dégats sont à déplorer en particulier sur l'Ile Sainte-Marie et la région de Fénérive-Est.

 

Courage, nous pensons trés fort à vous.
 
 

 



Publié à 04:18 le 18.02.2008 dans Cyclones
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

cyclone Yvan

Madagascar : aider ceux qui ont tout perdu

[IMG] Maison détruite par le cyclone Ivan

                                © Vanou Rasoamanana Prod Images Unicef Madagascar 2008
                                                           District de Vavatenina.
                                                  Maison balayée par le cyclone Ivan.

 

Des milliers d’enfants privés d’eau potable, de soins de santé et d’école, après le passage du cyclone Ivan sur le nord-est du pays.

L’Unicef a besoin de 4,8 millions $

Pour répondre à l’urgence provoqué par le passage des deux cyclones Fame et Ivan, l’Unicef a besoin de 4,8 millions $ (3,2 millions €). Cette somme doit permettre une réponse en terme d’eau et d’assainissement, de santé, de nutrition, d’éducation et de protection.

Le cyclone Ivan a frappé les districts de Sainte Marie, de Fénérive Est et de Vavatenina dans la journée du dimanche 17 février. 300 000 personnes sont affectées. Cette situation accroît la vulnérabilité d’une population très pauvre et l’inquiétude quant à la situation des personnes les plus fragiles. Sept malgaches sur dix vivent en-dessous du seuil de pauvreté. L’Unicef répond à l’urgence.

Incertitude alimentaire
Dans les zones rurales, plus d’une habitation sur deux est détruite. De plus, selon le chef de district de Vavatenina « environ 60% des zones de culture ont été inondées. Dans les deux semaines à venir, ce sera l’incertitude. Les stocks de consommation des ménages seront épuisés ».

Infrastructures de santé anéanties
Dans la commune de Maromitety, la population est privée de soins de santé. Le seul et unique centre existant n’a pas résisté aux rafales de vents. Selon Jenny Raherimanana, médecin en chef de cette commune « le centre est endommagé à 90%. La quasi totalité du stock de médicaments a été perdu. Heureusement qu’on a pu sauver quelques doses de vaccins ». Les stocks de moustiquaires imprégnées d’insecticide sont insuffisants. La menace du paludisme est réelle, en particulier pour les enfants de moins de cinq ans.

Une situation sanitaire de plus en plus précaire
Comme l’indique un responsable de santé « l’accès à l’eau potable est devenu critique. Dans certains villages, toutes les bornes fontaines vers lesquelles la population s’approvisionnait ont été détruites. Les répercussions sanitaires peuvent être graves. De nombreux cas de diarrhée sont déjà constatés ».

Ecoles détruites
Un directeur de collège affirme que « plus de 7 000 élèves du primaire et du secondaire sont aujourd’hui privés d’école dans le district de Vavatenina. 143 salles de classe ont été endommagées ». Francelette, 15 ans, élève de 5e, témoigne : « J’ai perdu toutes mes fournitures scolaires. Notre maison a été complètement détruite et l’école aussi ».

Inondations à Tananarive
Dans la capitale, on recense près de 18 900 sans abri, en raison des fortes précipitations et de la rupture de certaines digues de protection.

L’aide apportée par l’Unicef et ses partenaires

  • Santé et nutrition : une campagne de vaccination contre la rougeole est prévue. L’Unicef a distribué des sels de réhydratation orale contre la diarrhée, des moustiquaires imprégnées et fourni des traitements contre le paludisme. L’Unicef a fourni aussi des trousses médicales d’urgences et à mis à disposition de traitements antibiotiques. Des équipes surveillent le statut nutritionnel des enfants et distribuent des biscuits à haute valeur énergétique.
  • Eau et assainissement : principal intervenant sur les questions d’eau et d’assainissement, l’Unicef a fourni des kits spécialisés comportant seaux, tasses, jerrycans et tablettes de purification pour l’eau. Des latrines mobiles ont été installées. Madagascar avait été frappée trois semaines plus tôt par le cyclone Fame, ce qui avait conduit l’Unicef a fournir déjà des kits à 2 200 ménages. 89 puits affectés sont visés par des interventions de nettoyage ou de réhabilitation. 83 doivent être forés et des pompes installées pour fournir de l’eau potable aux populations touchées.
  • Education : l’Unicef a acheminé vers les districts de Sainte Marie et de Vavatenina des tentes pour que la classe puisse reprendre, ainsi que des kits de matériel scolaire et des kits récréatifs. Suite au cyclone Fame, le district de Besalampy avait reçu de quoi faire classe à 400 élèves. La région de Sofia a reçu des tentes, du matériel et des bâches.
 
http://unicef.fr/


Publié à 04:10 le 18.02.2008 dans Cyclones
Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Cyclone Yvan

Les secours arrivent au compte-goutte
 

 

http://www.tv5.org/TV5Site/info/jt_ja.php?edition=20080226&par=5

 

 

 

Il faut savoir que le cyclone Ivan, de catégorie 4 sur l’échelle de Saffir-Simpson, avait la même force que l’ouragan Katrina qui a dévasté la ville de la Nouvelle-Orléans aux Etats-Unis. Pour un pays déjà fragilisé on peut imaginer la catastrophe humanitaire que cela peut induire.

 

Le bilan du passage du cyclone tropical Ivan à Madagascar, il y a dix jours, s’est encore alourdi hier avec l’annonce, par le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC), du chiffre de 60 victimes décédées, contre une quarantaine recensées jusqu’alors. 17 disparus et 478 blessés sont également dénombrés par les autorités malgaches, auxquels ils faut ajouter 227 000 sinistrés et 147 000 sans-abris. 113 000 cases d’habitation ont été détruites ainsi que 1 202 autres bâtiments. 200 bovidés ont péri au cours du passage du cyclone qui a détruit 41 000 hectares de rizières. Pour sa part, la Plate-forme d’intervention régional de l’océan Indien de la Croix-Rouge (PIROI), basée à la Réunion, a dressé hier un premier bilan selon lequel « les données recueillies au cours de l’ensemble des évaluations permettront aux différents membres du mouvement Croix-Rouge de se concerter afin de déterminer les modalités d’une prochaine intervention d’envergure (sur plusieurs régions) qui pourrait être orientée vers la distribution de produits de première nécessité, des activités de traitement et distribution d’eau et de sensibilisation de la population ». La PIROI lance un appel à ses partenaires « afin de pouvoir maintenir et amplifier ses opérations en appui à la Croix-Rouge malgache auprès des populations sinistrées », estimant le budget nécessaire à environ 500 000 euros, dont près de 100 000 euros pour une première phase d’urgence.



Publié à 04:05 le 18.02.2008 dans Cyclones
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien
Flux RSS.